Épisode 14 : Lonely Souls - Page des fans de Twin Peaks
348770
post-template-default,single,single-post,postid-348770,single-format-standard,eltd-cpt-2.2,ajax_fade,page_not_loaded,,moose-ver-3.3, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Épisode 14 : Lonely Souls

Réalisé par David Lynch
Écrit par Mark Frost

“A poem as lovely as a tree:

As the night wind blows, the boughs move to and fro.
The rustling, the magic rustling that brings on the dark dream.
The dream of suffering and pain.
Pain for the victim, pain for the inflicter of pain.
A circle of pain, a circle of suffering.
Woe to the ones who behold the pale horse.”

Cooper fait défiler tous les résidents de l’hôtel du Grand Nord devant Mike, espérant identifier ainsi l’assassin.
Mike réagit violemment en présence de Ben Horne.
Hawk se rend chez Harold Smith et le découvre pendu.
Maddy apprend à Sarah et Leland qu’elle rentre chez elle, à Missoula mais leur promet de revenir souvent en visite à Twin Peaks.
Chez Harold Smith, Cooper et Truman découvrent un mot laissé par Harold : “j’ai une âme solitaire” (en français dans la VO) et Hawk retrouve le journal secret de Laura mais il manque des pages.
Shelly règle les factures et fait ses comptes : il ne reste que 42 dollars par mois. Léo s’anime un peu et répète sans cesse : “chaussures neuves”.
Audrey interroge son père au sujet du Jack n’a qu’un Oeil : il le possède depuis 5 ans, il sait que Laura y a travaillé peu de temps, c’est Battis qui l’avait engagé sans l’en informer. Il avoue aussi avoir couché avec Laura.
Shelly informe Norma qu’elle doit abandonner son emploi de serveuse pour s’occuper de Léo.
Bobby trouve une microcassette dans les bottes de Léo.
Cooper examine le journal secret de Laura. Il y a de multiples références à Bob.
Audrey apprend à Cooper ce qu’elle a appris sur son père.
Ben est interrogé.
Tojamura révèle son identité à Pete.
La Femme à la Buche dit à Cooper qu’il se prépare quelque chose au Relais. Ils s’y rendent.
Chez les Palmer, Sarah est droguée, allongée sur le sol. Elle a la vision d’un cheval blanc et s’évanouit.
Leland ne semble pas y faire attention.
Au Relais, Donna et James se retrouvent, ils parlent d’Harold Smith.
Cooper, Truman et la Femme à la Bûche arrivent au Relais.
Cooper a une vision du Géant qui lui dit “ça se reproduit”.
Chez les Palmer, Maddy, alertée par une odeur de brûlé, descend et est attaquée violemment par Bob. Il la tue et glisse la lettre O sous son ongle.
Au Relais, le vieux serveur dit à Cooper qu’il est désolé et tout le monde semble ressentir qu’il vient de se passer quelque chose de terrible…
Hawk, Andy, Truman et Cooper rendent visite à Ben Horne. Il est emprisonné
Citations :
  • La Femme à la bûche: We don’t know what will happen, or when. But there are owls at the Roadhouse.
    Cooper: The Roadhouse. Something is happening, isn’t it, Margaret?
    La Femme à la bûche: Yes.
  • Le Géant: It is happening again. It is happening again.
  • BOB: Leland says you’re going back to MISSOULA, MONTANAAA!!!
Remarques et Références :
  • Comme cela est précisé dans cet épisode, Maddy Ferguson habite la ville de Missoula, Montana. Il s’agit de la ville natale de David Lynch.
  • On entend dans cet épisode 2 chansons de Julee Cruise : Rockin’ Back Inside My Heart (avant le meurtre) et The World Spins (après le meurtre). Elles ne figurent pas sur la BO de la série mais sur l’album de Julee Cruise, “Floating into the night”.
  • La scène du meurtre de Maddy est l’une des plus violentes jamais montrée dans une série.
  • Le Cheval Blanc : il peut symboliser la Mort ou bien la drogue, plus précisément l’héroine, car celle-ci est appelée “horse” dans l’argot americain. voir la FAQ 24
Messages de Cooper à Diane
En examinant le journal de Laura
Diane, it’s 5:45 pm, I’m in the conference room with the remains of Laura Palmer’s diary. A great deal of it has been destroyed, many of Laura’s secrets along with it. Much of what I’ve been able to decipher supports the contention of the one-armed man; there are repeated references to “Bob”. He was a threatening presence in her life from early adolescence. There are intimations of abuse, molestation. On a regular basis. He is referred to, on more than one occasion, as a friend of her father’s. And I’ve just uncovered this entry, dated less than two weeks before her death.
(il lit le journal)
“One of these days I’m going to tell the world about Ben Horne. I’m going to tell the world who Ben Horne really is.”
Tags:
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.