Épisode 23 : The Condemned Woman - Page des fans de Twin Peaks
349370
post-template-default,single,single-post,postid-349370,single-format-standard,eltd-cpt-2.2,ajax_fade,page_not_loaded,,moose-ver-3.3, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Épisode 23 : The Condemned Woman

Réalisé par Lesli Linka Glatter
Écrit par Tricia Brock

“A hotel. A nightstand. A drawer pull on the drawer. A drawer pull of a nightstand in the room of a hotel. What could possibly be happening on or in this drawer pull? How many drawer pulls exist in this world? Thousands, maybe millions.”

“What is a drawer pull? This drawer pull–why is it featured so prominently in a life or in a death of one woman who was caught in a web of power? Can a victim of power end in any way connected to a drawer pull? How can this be ?”

Cooper et Truman écoutent la cassette laissée par Windom Earle. Lucy appelle Pete pour qu’il vienne choisir le prochain coup d’échec.
En rentrant chez les Packard, Josie voit Andrew et s’évanouit.
Truman lit un article sur la mort de Jonathan.
Dans le bureau du shériff, Truman accuse Hank Jennings de tentative de meurtre sur Leo. Hank lui propose un marché : sa liberté contre des informations sur la mort d’Andrew Packard. Truman refuse.
Albert a le résultat des tests : la balle qui a tué Jonathan est issue de la même arme que celle retrouvée dans le gilet pare-balles de Cooper. La culpabilité de Josie ne fait plus guère de doute.
Audrey travaille comme concierge au Grand Nord. Elle rencontre le richissime John Justice Wheeler. Randy remet à Audrey l’enveloppe laissée par Windom Earle. Elle contient un fragment de poème et un message fixant un rendez-vous au Relais à 21h30 pour “sauver celui que vous aimez”.
Nadine annonce à Ed qu’ils doivent rompre, elle est amoureuse de Mike.
Cooper essaye d’obtenir de Josie la vérité sur ses actes. Elle ne répond pas, Catherine écoute leur conversation. Elle dit à Josie qu’elle doit voir Eckhardt et ouvre négligeamment une cache dans la bibliothèque où se trouve un revolver. Josie récupère l’arme.
Ben a changé : il veut combattre le projet Ghostwood avec l’aide de son vieil ami John Justice Wheeler et se lance dans l’écologie pour cela : Il veut sauver une espèce de belette de la région, menacée par le projet Ghostwood.
Earle, déguisé en routier, laisse une enveloppe pour Shelly. Elle contient aussi un fragment du poème et le même message que celui reçu par Audrey.
La soeur de Norma doit arriver à Twin Peaks le lendemain, elle sort du couvent.
Ed demande Norma en mariage.
Norma rend visite à Hank et lui annonce qu’elle demande le divorce. Hank essaye de la convaincre de lui fournir un alibi pour le soir où Leo a été blessé, elle refuse.
Pete fournit à Cooper le prochain coup dans son match face a Earle.
L’étau se resserre autour de Josie : la poudre retrouvée sur ses gants prouve qu’elle a tiré sur Cooper et un témoin l’a identifié comme étant sur les lieux du meurtre de Jonathan.
Andrew rend visite à Josie et lui dit d’aller trouver Eckhardt car il peut la faire sortir du pays.
Donna et James se retrouvent pour un pique-nique en forêt : James quitte Twin Peaks pour voyager et faire le point.
Dans la soirée, Truman, à la recherche de Josie, se rend chez les Packard. Catherine lui dit qu’elle est allé retrouver Eckhardt au Grand Nord.
Eckhardt et Andrew se rencontrent dans l’ascenseur du Grand Nord.
Audrey dîne en compagnie de son père et de John Justice Wheeler.
A 21h30, Shelly, Audrey et Donna se retrouvent au Relais et reconstituent le poème. Windom Earle les observe.
Cooper reçoit un coup de téléphone de Catherine, qui lui dit où se trouve Josie.
Il sort dans le couloir et entend un coup de feu. Il ouvre la porte de la chambre d’Eckhardt. Ce dernier vient à sa rencontre et s’effondre, mort. Josie pointe son revolver sur Cooper. Truman arrive.
Elle retourne l’arme contre elle mais meurt avant d’avoir pressé la détente. Cooper a alors une nouvelle vision de Bob et du nain…
L’âme de Josie semble être prisonnière de la poignée du tiroir de la table de nuit.
Citations :
  • Albert: This is the bullet we removed from you. This is the one that was excavated from the dead man’s skull. Same bullets, same gun, same killer. Let’s go get her.
    Cooper: Albert, hold your horses.
    Albert: Coop–I appreciate any reluctance you might have for busting your pal’s old lady, but the woman ventilated you and left you for dead.
    Cooper: (holds up his hand) Albert–I don’t take it personally. What about the gloves, the powder tests?
    Albert: News at five. All right, fine, you’re not mad, but there’s an epidemic of multiple gunshot wounds following this chick around, she is a menace.
    Cooper: I’ll talk to her. Maybe she’ll confess, turn herself in.
    Albert: Maybe she’ll grow wings and join the circus.
  • Nadine: We have to call a spade a spade. We’re breaking up.
  • Hank : You’re his whore, Norma.
    Norma : I’d rather be _his_ whore than your wife.
  • Bob: Coop! What happened to Josie?! (il continue de rire)
Remarques et Références :
  • Le personnage de Josie, interprêté par Joan Chen, devait à l’origine s’appeler Giovanna Pasqualini Packard et être interprêté par Isabella Rossellini.
  • L’épisode s’ouvre sur un gros plan d’une petite statuette de hibou, à coté de l’échiquier.
  • John Justice Wheeler : Un nom qui rassemble les clichés : John (surnommé Jack) comme Kennedy, Justice, et Wheeler : homme d’affaire.
    Une incarnation presque caricaturale du Prince Charmant destiné à Audrey Horne.
  • Le poème envoyé à Audrey, Donna et Shelly par Windom Earle est la deuxième strophe de “Love’s Philosophy” écrit par Percy Bysshe Shelley en 1820.
    The fountains mingle with the river,
    And the rivers with the ocean,
    The winds of heaven mix for ever
    With a sweet emotion;
    Nothing in the world is single;
    All things by a law divine
    In one another’s being mingle –
    Why not I with thine?
    See the mountains kiss high heaven
    And the waves clasp one another.
    No sister flower would be forgiven
    If it disdained its brother.
    And the sunlight clasps the earth,
    And the moonbeams kiss the sea.
    What is all this sweet work worth,
    If thou kiss not me?
Tags:
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.